Le parc informatique et l’inventaire en PME

0
119
views
Le parc informatique et l'inventaire dans les PME

Lorsque l’on gère le parc informatique d’une entreprise, l’inventaire du matériel est un point crucial. Mais entre les postes de travail fixes, les terminaux mobiles, les machines fonctionnant avec un système d’exploitation particulier et les ordinateurs personnels connectés au réseau d’entreprise, cela peut vite s’avérer un calvaire. Alors quels sont les réflexes à adopter pour que l’inventaire soit à la fois simple et conforme aux bonnes pratiques de l’ITSM ?

 

Le problème de l’inventaire du matériel informatique dans les PME

Quelle que soit la pluralité des postes de travail, un gestionnaire de parc informatique doit avoir l’œil sur :

  • Le cycle de vie du matériel
  • L’historique des interventions
  • Les informations comptables et techniques (configurations, licences…)
  • La mise à jour des logiciels
  • Éventuellement l’approvisionnement en consommable

Le principal enjeu est de l’inventaire est pouvoir mettre en place une maintenance préventive, c’est-à-dire pouvoir anticiper les problèmes afin de minimiser à terme l’entretien curatif.
Pour ce faire, il faut avoir un logiciel de GMAO efficace doublé d’une base de données CMDB évolutive et adaptable (CMDB veut dire Configuration Management Database).

 

Avoir une CMDB conforme aux bonnes pratiques de l’ITIL

La base de données de votre logiciel GMAO doit être aux normes ITIL. C’est le seul moyen d’assurer une efficacité optimale de l’inventaire. La CMDB doit absolument centraliser tous les différentes configurations au sein des systèmes d’informations comme les matériels, les logiciels, les données de licences ou les procédures internes. Ainsi vous améliorerez la traçabilité de l’historique des interventions du service de maintenance.

Mais ce n’est pas tout : optant pour une base de données qui centralise à la fois la gestion du parc informatique et l’inventaire, vous améliorerez votre prise de décision. À terme, vous ferez baisser vos coûts de maintenance en interne.

 

Comment aligner le BYOD avec les bonnes pratiques de la TSM ?

Le BYOD (Bring Your Own Device) peut faire économiser de l’argent à une entreprise, mais peut aussi poser de gros problèmes en termes de sécurité web. En effet, les terminaux mobiles personnels ne sont pas forcément aussi bien protégés que ceux qui sont passés par les mains du service informatique.

Le point lorsque l’on autorise l’utilisation d’appareils personnels dans un environnement professionnel est d’aligner la gestion des terminaux mobiles sur les pratiques déjà en vigueur. Voici quelques pistes :

  • Choisissez des mots de passe résistants
  • Assurez-vous de pouvoir bloquer les appareils volés ou perdus
  • Activez la configuration à distance

Dans le cas où les terminaux personnels poseraient des soucis de sécurité, il existe des alternatives : le CYOD (Choose Your Own Device) ou le COPE (Corporate Owned, Personaly Enable), vous pouvez lire cet article sur 01net sur le sujet pour y voir calir

 

Comment choisir le bon logiciel de gestion de maintenance ?

Il n’y a pas de réponse simple. Si votre entreprise désire en changer ou en acquérir un, il faut lancer un audit sur ses besoins réels. Le logiciel doit être simple à utiliser et faire gagner du temps. Il doit aussi pouvoir s’adapter aux différentes configurations existantes.

L’idéal est d’opter pour un logiciel intégré GMAO et ITSM avec des modules de gestion de parc et d’inventaire intégrés aux modules de gestion des demandes et des requêtes. Le but étant de centraliser les données de tous les appareils ainsi que de synchroniser le suivi des requêtes d’assistance avec les interventions.

 

Vous êtes dans une petite structure ? Pensez au SaaS

Les PME ont tout intérêt à penser leur stratégie ITSM en dématérialisé. Les avantages de l’hébergement Cloud pour les PME sont en effet nombreux. L’achat et la maintenance d’un serveur sont très coûteux. Pour les petites structures, le SaaS (Software as a Service) est une solution de choix. Elle permet de stocker ses données sur le cloud et donc de réduire ses coûts d’entretien.

La GMAO SaaS offre les mêmes avantages qu’un logiciel classique : adaptabilité, mobilité et facilité d’exploitation. Il offre en plus une excellente sécurisation des données, chose qui est complexe à assurer lorsque l’on est une PME.

 

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here