Sécurité web, comment bien protéger son organisation, ses applications et ses utilisateurs ?

0
2226
views

En entreprise, la sécurité web est un enjeu majeur. Les employés naviguent librement sur le net mais le danger est omniprésent. Sécuriser son réseau est vital. Quels sont les outils permettant d’assurer aux utilisateurs une navigation sécurisée et sans risque pour eux comme pour l’entreprise ? Notamment dans le cadre de la généralisation du Cloud Computing et de l’utilisation de plus en plus courante de logiciels SaaS.

Quels sont les différents types de malwares ?

Les malwares ou « logiciels malveillants » regroupent tout ce qui infecte un ordinateur et/ou entrave l’expérience de l’utilisateur. Il y en a de plusieurs sortes : virus, spywares, ransomwares, chevaux de Troie, phishing, spams, etc.

Les ransomwares par exemple vont bloquer un ordinateur et exiger une rançon. Si celle-ci est payée, alors l’ordinateur sera débloqué.

Le phishing est une technique qui permet, grâce à un lien infecté, de voler des informations. Exemple : vous recevez un mail qui ressemble à un message de votre banque vous demandant d’actualiser vos informations, lesquelles sont récupérées par un hacker.

Si un ordinateur est infecté, il faut passer par un anti-virus. Parfois, le traitement a posteriori ne fonctionne pas. C’est pourquoi il faut utiliser l’anti-virus comme une arme préventive.
Les spams pourront être court-circuités par des anti-spams.

Mise en place d’une passerelle de sécurité web

Pour lutter contre toutes ces menaces en entreprise où les ordinateurs sont connectés entre eux, les éditeurs de logiciels publient régulièrement des patchs corrigeant les failles de sécurité et de vulnérabilité.  Mais parfois, il est important de ne pas attendre ces patchs et de protéger en permanence le réseau informatique de l’entreprise des flux internet pouvant représenter une menace grâce à une passerelle de sécurité web comme celle de la société Olfeo. En général, cette passerelle de sécurité assure le rôle de proxy et filtre tous les contenus Web en interaction avec le Firewall (Pare-feu informatique).

Le Firewall, un élément essentiel du filtrage internet

Le Firewall ou « pare-feu informatique » est une barrière qui filtre le trafic entrant et sortant d’un réseau. Il agit selon des règles que l’on a prédéfinies. Par exemple, le firewall « stateful » filtre les connexions en fonction du port, du protocole, du port ou de l’état.

Les firewalls ont beaucoup évolué ces dernières années et doivent faire face à de nouvelles menaces de plus en plus intelligentes tout en assurant une détection améliorée des malwares, réduction des délais entre la détection et l’éradication, amélioration de la protection pendant l’attaque. C’est pourquoi il est fondamental de leur associer une passerelle de sécurité web jouant le rôle du Proxy.

La navigation par Proxy, une arme essentielle pour améliorer la sécurité informatique

Le proxy intégré à la passerelle de sécurité web ajoute un filtre entre le réseau à sécuriser et l’internet et permet aux utilisateurs de naviguer de façon anonyme sur le web en cachant l’adresse de l’utilisateur ainsi que celle du proxy par lequel il passe.

La plupart des Proxys (ou serveurs mandataires en français) ont une mémoire cache qui permet de restituer rapidement les pages les plus consultées. Parmi les types de serveurs mandataires les plus connus, on a :

    • Transparents : aucun filtrage entre le réseau et internet
    • Mise en cache : similaires aux transparents, mais garantissent une meilleure vitesse de navigation
    • Anonymes : permettent de naviguer de manière anonyme en cachant son adresse IP et son identité
    • Hautement anonymes : cachent l’adresse IP de l’utilisateur, mais aussi le fait qu’il passe par un serveur mandataire.
    • Inverse : permet une lecture des fichiers téléchargés sur un serveur tiers protégeant ainsi l’utilisateur des attaques indirectes.

Les différents types de filtrage web

Le filtrage internet par liste est un moyen très simple d’assurer la sécurité web. Via une passerelle de sécurité web de qualité, on peut créer des listes blanches pour autoriser les sites connus ou des listes noires qui vont bloquer l’accès à certains sites. La liste blanche autorise l’accès à un petit nombre de sites préalablement validés par le service de protection informatique et représente un de meilleur moyen de se protéger contre les cyberattaques.

La liste noire va interdire certains sites dangereux, mais va laisser l’utilisateur libre d’aller sur tous les autres. Elle est moins restrictive que la liste blanche, mais moins performante en termes de sécurité informatique, d’où l’intérêt de privilégier une passerelle de sécurité web fonctionnant en liste blanche pour la sécurité web des entreprises.

Développement d’applications : les meilleures pratiques et technologies à prendre en compte

La conception et le développement d’applications jouent également un rôle fondamental dans la sécurité web. Intégrer la sécurité dès le début du processus de développement (Security by Design) est essentiel. Cela signifie que les considérations de sécurité sont prises en compte à chaque étape, depuis la planification jusqu’à la maintenance post-déploiement. Cela inclut l’analyse des risques, la définition de politiques de sécurité claires et la formation des développeurs aux meilleures pratiques de codage sécurisé.

Les principes de moindre privilège et de défense en profondeur sont également des piliers du développement logiciel.

  • Le premier consiste à limiter les droits d’accès des utilisateurs et des applications au strict nécessaire pour accomplir leurs tâches ;
  • Le second implique la mise en place de plusieurs couches de sécurité pour protéger les ressources contre tous types d’attaques. Ainsi, si une couche était compromise, les autres continueraient à fournir une protection…

L’utilisation de technologies éprouvées pour le développement d’applications sécurisées est bien évidemment un prérequis dans ce type de démarche. On peut notamment citer des frameworks de développement tels que OWASP (Open Web Application Security Project) qui offrent des ressources et des outils pour aider les développeurs à prévenir les vulnérabilités courantes. Les systèmes de gestion de versions, les environnements de développement intégré (IDE) avec des fonctionnalités de sécurité et les plateformes d’intégration continue (CI/CD) qui incluent des tests de sécurité automatiques sont aussi des atouts importants pour maintenir un niveau élevé de sécurité dans les applications.

Enfin, la cryptographie joue aussi un rôle important dans le processus de développement d’applications, puisqu’elle permet d’améliorer la confidentialité, l’intégrité et l’authenticité des données. L’utilisation de protocoles de chiffrement robustes, de certificats numériques et de systèmes de gestion des clés sécurise les échanges de données et protège les informations sensibles.

Cela va sans dire, les développeurs doivent être correctement formés à ces technologies, afin de les appliquer correctement et ainsi éviter les failles de sécurité.

À quoi faut-il faire attention lors du choix d’une agence de développement d’applications ?

Vous souhaitez vous faire accompagner par une agence de développement d’applications pour votre projet ? Commencez par vous assurez que le prestataire en question possède une solide expertise en matière de sécurité des applications. Cela passe par l’évaluation de ses références, la vérification de ses certifications et la prise en compte de son expérience dans la création d’applications sécurisées pour des clients similaires, etc.

Toute agence sérieuse devrait être capable de présenter des études de cas détaillées et des témoignages clients.

Dans la limite de vos connaissances techniques, cherchez également à en savoir le plus possible sur les processus et les méthodologies de développement de l’agence. Un « bon presta » suivra des pratiques de développement sécurisé et intégrera des tests de sécurité tout au long du cycle de vie du développement logiciel (SDLC). N’hésitez pas à poser la question qui fâche (ou pas) « Comment gérez-vous la sécurité des applications au niveau du code, de la configuration de l’infrastructure et de la protection des données ? ».

Bien entendu la communication est un autre élément à prendre en compte. Assurez-vous que l’agence est ouverte et transparente sur ses méthodes de travail et qu’elle est prête à collaborer étroitement avec votre équipe, même si elle n’est pas composée d’experts techniques. Une bonne agence devrait être proactive en matière de sécurité, vous tenir informé des dernières menaces et tendances en matière de sécurité et vous proposer des mises à jour pour protéger vos applications contre les nouvelles vulnérabilités, le tout dans une démarche d’amélioration continue.

Intéressé(e) pour en savoir plus sur la sécurité et le développement des applications ? Retrouvez des articles et prises de parole sur le blog de https://eleven-labs.com/.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here