Digitalisation des centres de formation professionnelle, il y a urgence !

0
133
views

La digitalisation des entreprises fait aujourd’hui partie intégrante de leur stratégie de développement et sert entre autres à valoriser leur image de marque. Si la grande majorité des entreprises françaises se sont converties au digital – ou sont en voie de le faire – qu’en est-il de la digitalisation des centres de formation à l’heure où la réforme de la formation professionnelle s’accélère ?

 

Tout le monde répond présent

Digitaliser les parcours de formation, c’est plus difficile qu’il n’y paraît pour bon nombre d’organismes. Les grandes entreprises ont servi de modèle, voici plus de dix ans. Celles de taille moyenne en sont à l’étape de la rationalisation de leurs offres et à l’optimisation de leurs dépenses. Et l’on voit arriver depuis peu les petites structures, craignant de rater le train.

 

Une évolution bien réelle, mais lente

Malgré le fait que l’ère numérique progresse à la vitesse grand V et que la formation “traditionnelle” laisse peu à peu sa place au e-learning, force est de constater que la digitalisation des centres de formation professionnelle s’effectue à un rythme beaucoup plus faible. Il semblerait qu’un grand nombre d’organismes n’avaient initié aucune démarche en ce sens. Et pourtant, si l’argent consacré à la formation de leurs salariés constitue pour les entreprises une obligation d’abord et avant tout, à l’heure où la technologie prend une place toujours plus considérable, tant dans le domaine personnel que professionnel, il devrait plutôt être considéré comme une nécessité et un support au développement.

Parce que la transformation digitale touche l’ensemble des professions, les organismes de formation doivent faire preuve d’inventivité pour répondre aux nouveaux défis lancés par les nouveaux acteurs entrants. Mais avec l’aide des nombreux outils numériques mis à leur disposition (Internet, tablettes, smartphones et autres objets connectés), les centres de formation ont tout ce dont ils ont besoin pour négocier correctement le virage du digital afin de durer dans le temps et se développer.

 

Pourquoi digitaliser son offre de formation professionnelle ?

Les organismes de formation ont  plus que jamais la responsabilité de former des professionnels pour qu’ils enrichissent leurs compétences. Ce sont eux après tout qui mettent leurs talents au service de l’entreprise, créent de la valeur et contribuent à sa rentabilité. Les dirigeants oublient trop souvent que leurs collaborateurs, quel que soit leur profil ou leur niveau hiérarchique, sont déjà familiers avec les outils informatiques utilisés dans les parcours de formation. Ces collaborateurs incluent les baby-boomers, dont le savoir-faire en matière de nouvelles technologies est plus étendu qu’on pourrait le croire. Et les étudiants de la présente génération, qui vivent depuis toujours dans un monde connecté sans se poser de question, ne demandent pas nécessairement de digitaliser l’enseignement qu’ils reçoivent, mais risquent de rester bouche bée si on leur remet encore des classeurs lors d’une séance d’enseignement présentielle.

Un centre de formation qui décide de digitaliser son offre d’enseignement professionnel le fait habituellement pour l’une ou plusieurs de ces raisons :

  • Rehausser le niveau de compétences des collaborateurs afin de maintenir leur employabilité et leur compétitivité, en conformité avec les nouvelles exigences du marché de l’emploi;
  • Réaliser des économies;
  • Prévoir les transformations dans les métiers;
  • Soutenir les demandes en matière de technologies de la part de travailleurs hyperconnectés;
  • Suivre les tendances;
  • Se préparer au déclin de l’enseignement en présentiel.

 

La digitalisation d’un centre de formation : bien plus qu’une offre en version numérique

Lorsqu’il est question de digitalisation dans le domaine de la formation professionnelle, on pense en tout premier lieu à la création de contenus pédagogiques en version numérique, comme les webinars, les MOOCs (Massive Open Online Course), les SPOCs (Small Private Online Course), les COOCs (Corporate Online Open Course) et plus encore.

Si la proposition d’une offre de formation sur support numérique constitue sans nul doute un élément important en matière de conversion digitale, elle ne se résume pas qu’à cela. Au-delà de la technologie, il faut considérer ce processus comme faisant partie d’un tout dans les activités d’un organisme voué à l’enseignement, sur le plan pédagogique, certes, mais aussi sur les plans administratif, économique et commercial, ce qui justifie la nécessité pour un organisme de formation de s’outiller de logiciels de gestion de la formation professionnelle modernes et adaptés à leurs objectifs et défis.

De toute évidence, les centres de formation professionnelle, les dirigeants d’entreprises et les RH ont encore beaucoup de boulot pour faire de la transformation digitale une véritable réussite. Pour atteindre cet objectif, il est dans l’intérêt de tous les intervenants de concevoir un plan de formation stratégique, correspondant aux avancées technologiques qui collent à notre époque.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here