Point sur le Cloud et son intérêt pour les logiciels verticalisés

0
302
views
Logiciels Cloud verticalisés

Les choix économiques ne sont plus le seul élément à prendre en considération pour les entreprises. L’innovation technique et organisationnelle est considérée par de nombreuses entreprises comme un facteur clé de leur développement et de leur survie. Ces innovations se sont particulièrement déployées, ces dernières années, dans le secteur de l’informatique et sont à l’origine de nouveaux modèles d’organisation. Le « Nuage », et les applications packagées, en sont une illustration. On assiste d’ailleurs à leur montée en puissance, avec une tendance à la verticalisation des solutions. S’adapter ou périr ? Telle est la question qui doit occuper l’esprit des décisionnaires dans ce monde en perpétuelle évolution.

 

1. Le logiciel cloud : définition

Le Cloud désigne une solution informatique permettant de stocker et d’accéder à des données hébergées sur un support de stockage externalisé accessible depuis le réseau internet. Cette technique s’oppose à la pratique traditionnelle utilisant le disque dur de l’ordinateur pour le stockage et l’accès des données. Le logiciel Cloud ou « Software as a Service » peut être défini comme une application informatique s’appuyant sur les ressources du Cloud afin de bénéficier de services détenus et gérés par des fournisseurs tiers. Il est ainsi loisible à n’importe quel utilisateur d’accéder à l’application depuis un accès distant par le biais d’un ordinateur ou d’un appareil mobile.

 

2. Développement des applications Saas en BtoB

L’avènement des Data Center au tournant de l’année 2000, succédant à l’externalisation croissante des prestations informatiques par les entreprises, a favorisé les conditions de développement des applications Software as a Service à partir de l’année 2010. Depuis, la proportion d’entreprises utilisant des logiciels en mode SaaS n’a cessé d’augmenter. Elle serait d’environ 20% actuellement et devrait atteindre les 50% prochainement, eu égard à la croissance importante dont elle bénéficie. Le développement de solutions SaaS en BtoB n’est d’ailleurs pas étranger à cette progression. La possibilité de disposer de solutions adaptées à un métier ou à une activité apparaît particulièrement séduisante pour les entreprises.

 

3. Intérêt et limites de l’application packagée

L’ application packagée a un intérêt indéniable. Financièrement, celle-ci permet de réduire considérablement les coûts des entreprises. Que l’on pense à la maintenance, à l’acquisition de matériel de stockage, ou encore à la mise à niveau des logiciels spécifiques, de nombreuses dépenses sont ainsi économisées. Par ailleurs, les logiciels hébergés dans le Cloud offrent un déploiement plus large, puisqu’ils sont accessibles depuis l’internet. Toutefois, des inconvénients demeurent encore, parmi lesquels les questions de sécurité. Celles-ci figurent d’ailleurs parmi les principales préoccupations des entreprises. A cela, il faut ajouter les inévitables interruptions de service, liées à des causes humaines ou naturelles. Enfin, ces solutions ne permettent pas toujours de bénéficier de fonctionnalités spécifiques, ces dernières étant peu développées.

 

4. Le choix de la verticalisation

Disposer de logiciels adaptés à l’activité est un gage de performance et de stabilité. C’est pourquoi, il convient de se tourner en priorité vers des applications packagées fonctionnelles, qui ont fait leur preuve dans certains secteurs d’activité. Le principe de la verticalisation permet également d’améliorer les solutions et de les rendre cohérentes avec les bonnes pratiques de l’activité. Tel est le cas des logiciels ERP destinés aux professions juridiques, médicales ou à l’agro-alimentaire, compte tenu notamment de la forte pression réglementaire. C’est aussi l’exemple des logiciels PLM Cloud dédiés aux entreprises de l’industrie. C’est une évidence. La complexité de certains secteurs d’activité ne peut être appréhendée au moyen d’outils traditionnels. L’avenir appartient donc aux entreprises qui opteront pour des logiciels verticalisés.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here